ATHLETIC RUGBY CLUB BAILLARGEOIS VALVERT


HISTOIRE

HISTOIRE

Historique Athlétic Rugby Club Baillargeois

 

Décembre 1985,  une équipe de joyeux lurons regarde le match France Vs Ecosse ; François, Philippe, Béa, Madé et la famille Chargelègue devant le poste de télévision, au 9 rue des hospitaliers à Saint-Georges-Lès-Baillargeaux.

François et Philippe se disent « pourquoi pas nous,……» ;

Les 2 inséparables, tant dans les sorties que dans l’entraide, proposent ce projet fou aux potes. L’idée murit, Rémy Dauba, joueur au PEC, accepte de prendre en main les entrainements, et impose une équipe complète pour le prochain championnat.

Le recrutement commencera activement.

Le siège social sera le café de la place de l’église «Chez Françoise», lieu de réunions, rendez-vous après les entrainements, après matchs et 3ème  mi-temps.

Ce projet sera mené par 2 entités du Comité Départemental, Jean Bernadou et Jean-Claude Joubert.

Indispensables, ces 2 «Pères» du rugby auront pour mission d’accompagner, de donner de précieux conseils pour la création de ce club ; car coté municipalité, il sera difficile de convaincre : demande de terrain, vestiaires, lieu pour les 3èmes mi-temps, et finances pour ce nouveau club sportif.

Devant leurs déterminations, les futurs rugbymen s’entraineront sur le vieux stade. Le terrain officiel (pour les matchs) sera le terrain annexe de foot. Celui-ci sera mis aux normes fédérales, en reculant la main courante de quelques mètres, afin d’avoir un en-but convenable.

Les poteaux seront récupérés à Vivonne par Jean-Claude Hay, artisan de Saint-Georges-Lès-Baillargeaux.

Le 1er jeu de maillot de l’ARC Baillargeois sera un jeu de maillots (d’entrainement) du Stade Rochelais, récupéré par Jean-Claude Joubert, d’ou les couleurs de l’ARCB.

Les vestiaires, la traceuse, le terrain annexe se partageront avec le club de football. Des moments quelques fois difficiles, cependant anecdotiques, le foot étant installé sur la commune depuis des décennies.

Le tout premier logo sera dessiné au 9 rue des hospitaliers, sur un coin de table, autour d’une omelette, là où l’aventure commença ; les discussions animeront les soirées car il fallait trouver un nom à ce club. Celui-ci sera proposé et accepté :

Athlétic Rugby Club Baillargeois………...ARC Baillargeois!!!

Pourquoi ARC Baillargeois ? Pour pouvoir faire des jeux de mots : ARC en flèche, la cible etc.…

Une buvette mobile accompagnera les matchs, les maillots lavés à tour de rôle, les déplacements se feront en voiture avec le pique-nique, bien souvent agrémenté par les terrines de Michel Delayre. Michel, ancien maire de la commune, sera un soutien pour l’obtention des diverses subventions.

Et les 3èmes mi-temps ? Les réceptions d’après match se feront dans un tout premier temps dans une salle de réunion de la mairie, puis au «Foyer des Jeunes» suivie de la 3ème mi-temps, deux années plus tard à l’ancienne école du Peu (mise à disposition pour le club durant quelques années) pour se faire à ce jour au Stade Jean Bernadou, dans le club house.

Ainsi, le 14 Avril 1986, à 20h30, l’Athlétic Rugby Club Baillargeois naissait, début d’une longue et belle aventure.

            Premier Bureau :

                       Président d’honneur : Marius Reboisson et André Granger
                       Président : François Renard
                       Vice Président : Michel Delayre
                       Secrétaire : Marie-Andrée Chargelègue
                       Secrétaire adjoint : Christophe Gongora
                       Trésorière : Béatrice Thébault Pavot
                       Trésorier adjoint : Philippe Chargelègue

Joueurs : Alain et Dany Abonneau, Thierry Auriault, Philippe Arsent, Daniel Bonneau, Bertrand et Laurent Charrier, Claude Charpentier, Didier Demay, Jean-Pierre Gratteau, Didier Grollier, Christophe et Philippe Gongora, Pascal Laumonier, Bruno Quinqueneau, Franck Rebiere, Lionel Sauret, Johnny Violleau, Philippe Chargelègue et François Renard, Rémy Daubat  - joueur et entraineur.

Bénévoles : Christian Pépin, Jean-Claude Laumonier, Gérard Proust, Nathalie Bertin, Laurent Leroy, Françoise Colas, Marcel et Francine Grollier, Daniel et Marie-France Varnier, les zonards (artisans travaillant dans la zone artisanale les Moinards, face au complexe sportif, atteints du virus rugbystique dès la création du club ; lieu où se refait le match et où l’on y prépare le prochain)

Chacun trouvera sa part de travail pour aider les veilles, jours et lendemains de matchs.

Et quelque soit le temps, les supporters étaient présents ; 30 années se sont écoulées, et certains sont toujours autour du terrain.

Un de ces supporters, mais cependant hors terrain, sera à nos cotés, un des premiers mécènes, Marius Reboisson et sa femme ; ces 2 mordus du rugby, depuis des décennies, suivent le stade poitevin le dimanche. Cependant ils auront toujours été au coté de l’ARC Baillargeaux, tant en conseils qu’en soutiens. 

 

Saison 1986 / 1987

Les premiers matchs furent une hécatombe

                       03 - 23 contre Fouras
                       03 - 63 contre Villefagnan
                       03 - 42 contre Chauvigny
                       04 - 78 contre Villeneuve
                       00 - 101 contre les Cheminots (match amical)

22 joueurs dont 17 juniors et seulement 3 pratiquaient le rugby

Aucuns ne se décourageaient et progressaient de matchs en matchs ; puis des matchs furent gagnant

                       06 – 00 contre Melle
                       12 – 08 contre Baignes

Par amour de ce sport ou par découverte, le nombre de spectateurs augmentaient.

Au fil des mois, des joueurs de Châtellerault renforceront l’effectif : Alain Delaveau, Christian Turquois, Patrice Barreau, Pascal Jadeau, Didier Brin.

Cette première saison sera marquée par le décès accidentel de Pascal Jadeau, au retour d’un match amical contre l’ENSMA. Ce moment renforcera davantage les liens entre les joueurs et dirigeants de ce club.

Lors d’un match amical contre la réserve de Pons, en levée de rideau Pons-Cheminots, les joueurs de Pons inviteront l’ARCB à se joindre à eux pour jouer sur l’Ile de Wight. 9 joueurs baillargeois iront jouer à l’étranger ; retour avec une cote cassée pour un joueur, Rémy Daubat.

 

Saison 1987 / 1988

Les entrainements seront maintenus une fois par semaine par Rémy Daubat et tableau noir le vendredi soir par Jean-Claude Joubert. Ce sera une saison importante de part la création de l’école de rugby.

Les premières manifestations seront organisées et reconduites les années suivantes (soirées dansantes, galette des rois, méchouis, Challenge Jadeau Pascal).

La ville de Péruwelz (Belgique), jumelée avec Jaunay-Clan, fera son voyage inter ville avec son équipe de rugby. Une amitié naitra entre les 2 clubs et permettra différents échanges sur quelques années.

 

Saison 1988 / 1989

Cette saison sera marquée par la mise en sommeil de l’école de rugby, par manque d’effectifs. Ce n’est pas le manque d’initiatives, de bénévoles et joueurs-éducateurs (ramassage des enfants dans les villages et Saint-Georges-Lès-Baillargeois par Michel Delayre avec son camping car).

Première sélection des – 26ans : seront retenus Philippe Chargelègue, Didier Grollier et François Renard.

 

Saison 1989/1990

Cette saison, Philippe et François rencontreront Philippe Peignon, joueur du Stade Poitevin. Afin de pérenniser leur projet, «Peipeigne» acceptera de reprendre les entrainements, mais sous condition : «Ok les gars, je vous suis, mais je veux des résultats»

Et c’est ainsi que d’autres joueurs intègreront le groupe ; Philippe Arlot, actuellement président, Dominique Lochin, Claude Haye, Eric Boux, Jean-Pierre Degris (Jeanjean), Robert Texier, Jean-Luc Coadou (Coco), Gilles Blusseau, …….

Ce sera une saison de progression.

Rémy Dauba reprendra les rennes de l’école de rugby, avec Marylène Dausseing, Christian Turquois, Alain Delaveau, Philippe Chargelègue, Didier Grollier.

Une séance d’entrainement le mercredi après-midi permettra de fidéliser les enfants.

 

En 1990/1991/1992/1993

Ecole de rugby : Une entente sera créée avec les cheminots. Le nombre d’enfants comme les résultats seront croissants. Il en adviendra une école de rugby solide et durable.

Des interventions au sein des groupes scolaires seront organisées ainsi que des rassemblements USEP.

Puis la création de «l’école d’aventure» permettra aux enfants de 5 ans d’intégrer l’école de rugby. L’école d’aventure sera un concept de Robert Mayé ( CT17).

Cette année là, l’ARCB aura 35 licenciés séniors.

Durant les premières saisons, l’ARCB aura organisé des tournois inter-clubs, tel qu’avec les clubs de foot et de hand. Les matchs se terminaient par un repas dans une ambiance conviviale.

 

Saison 1993/1994

L’arrivée de Paul Gaudy en 1993 nous mènera vers une saison inoubliable,  seulement 3 matchs perdus (poule de 10).

Ce sera la saison de la montée.

Champion régional de 4ème série

Vainqueur des 32èmes, 16èmes, 8èmes de championnat de France, défaite en 1/4 de final contre EYMET

Un joueur, Mathieu Gaudin,  sera sélectionné en junior TADDEI et ira jouer à Bègles par la suite.

L’école de rugby atteint une vingtaine d’enfants

 

Saison 1994/1995

Cette saison sera endeuillée par le décès d’un joueur, et par celui de Jean Bernadou.

Les entrainements seront assurés par Jacky Communal.

le club monte en 3ème série et ira jusqu’en 16ème de final de championnat de France.

Le projet d’un terrain se concrétise ; une ancienne carrière sera remblayée.

 

Saison 1995/1996

Ce sera l’année des changements, mais aussi les 10 ans du club.

François Reanrd laissera la présidence à Michel Delayre et reprendra l’école de rugby, Noëlle Caspard prendra le secrétariat.

Cependant Philippe Arlot se verra prendre la présidence en février 1996, pour cause de maladie de Michel.

Le samedi 13 avril 1996, grande journée pour les 10 ans du club ; l’organisation d’un tournoi avec les équipes de PERUWELZ, ST JUNIEN, LINXE, et la sélection de la Vienne.

La cerise sur le gâteau sera l’inauguration du stade de rugby «Jean Berandou», personnalité qui a beaucoup fait pour ce club.

Tous ceux qui ont participé à la vie du club depuis sa création seront de la fête.

L’ARCB atteint ses 110 licenciés, les jeunes pousses fleurissent à l’école de rugby, l’équipe séniors accèdera pour la première fois à la 1ère série, après une suite d’accession régulière.

 Une 2ème équipe s’alignera en 4ème série la saison prochaine.

 

Saison 1996/1997/1998

Depuis 2 ans, les joueurs évoluent sur le terrain du Val Vert, les vestiaires ont été financés par la Communauté de Commune ; l’ambition est de former un grand club de rugby (le VALVERT comptant près de 14000 habitants).

Les entrainements seront repris par Guy Fernandez; l’équipe trouva son  rythme de croisière à partir de 1988 avec l’arrivée de «Peipeigne», puis en 1994 avec Paul Gaudy et enfin en 1995 pour l’accession à la 3ème série sous la houlette de Jacky Communal. Cependant il fallait trouver une impulsion pour continuer le chemin ; c’est avec défit et rigueur que Guy pris les rennes de cette équipe en 1997.

Jusqu’au mois de juin 1998, c’était le club de rugby communal. Depuis l’assemblée générale, le club a pris le nom d’ARC Baillargeois du Valvert.

 

Saison 1998/1999

Sportivement, le club évolue en promotion d’honneur ; selon le règlement il faut présenter une équipe réserve.

Mais un des objectifs de l’année est de construire un local, le club house et un préau.

Le projet est monté de façon à ne rien couté aux collectivités locales. Une demande de subvention sera déposée au Conseil Général afin de régler les honoraires d’architectes entre autre ; tous les matériaux et la construction sont pris en charge par  les artisans, des sponsors et les joueurs. Ce sera une grande chaine de solidarité.

Pour l’école de rugby reprise depuis 2 années par Jean-Marie Pouzet, Denis Boireau, et Madé, elle fonctionnera en entente comme l’année précédente avec le Stade Poitevin. De nouveaux éducateurs intègrent le groupe comme les frères Lédentec, François et Mickael, ainsi que Pierre Chagnon.

A suivre........

Participer au site : news photo video
avatar Se connecter